« article précédent /


Workshop Kevin Bray+
décembre 2011 / DSAA 1 et 2 – bts CV 2

Le vidéo-kaleïdoscope de Lou Buche


En ce début décembre 2011, Kevin Bray, un ancien de la maison aujourd’hui expatrié à la Sandberg Instituut Amsterdam, est revenu sur ses terres nivernaises d’adoption pour proposer et encadrer un workshop autour d’un principe qui lui tient à cœur : le métissage des domaines de création, la perméabilité et le transfert des pratiques entre disciplines voisines. Pour contourner la difficulté d’inventer dans son champs de compétences habituel, Kevin a donc invité les étudiants à revivifier leur pratique en s’aventurant dans un domaine inédit pour eux. Présenté sous la forme d’une équation, «vidéo> déconstruction> graphisme> reconstruction> vidéo», le protocole proposé par Kevin a consisté à éprouver sa manière personnelle de travailler (habitudes, supports, outils) sur une nouvelle matière première constituée par une œuvre vidéo choisie préalablement. Ce en assumant aussi le fait de «bricoler» dans une discipline étrangère que chacun va inévitablement aborder de manière intuitive.
Quelque peu absorbé ces derniers temps par la figure du kaléïdoscope, Lou Buche, actuellement en deuxième année de BTS CV, s’est volontiers pris à ce jeu. Partant de captures d’écran d’un extrait du Ballet Mécanique de Fernand Léger, il en a réalisé une édition sur support papier dont il a refilmé la lecture. Puis, s’appuyant sur les nouvelles images obtenues, il a de nouveau répété, trois fois de suite, cet enchaînement «capture d’écran – mise en page – refilmage». La mise en abîme est ainsi démultipliée par les transferts successifs opérés entre le support vidéo et le livre. Et au delà de cet enrichissement kaléïdoscopique en lien avec l’œuvre de Fernand Léger, la confrontation des supports numériques et analogiques a été également l’occasion d’interroger les temps relatifs de consultation ou de lecture des différents médiums.
La vidéo réalisée à l’issue du worshop est visible sur vimeo.